L’ADAMSSE

L’ADAMSSE (Association pour le Développement de l’Apprentissage dans les Métiers de la Santé, de la Solidarité et de l’Éducation) gestionnaire du CFA et anciennement dénommée Alternance, est née, en 2004, d’une volonté conjointe des employeurs de la branche professionnelle sanitaire, sociale et médico-sociale des Pays de la Loire (UNIFED) et de l’Association Régionale pour l'Institut de Formation en Travail Social (ARIFTS) de promouvoir et développer la formation par l’apprentissage dans les métiers sanitaires, sociaux et médico-sociaux.

L’APPRENTI

L’apprenti est un jeune travailleur qui, au regard des missions confiées et des responsabilités exercées auprès des personnes dans le secteur d’activité doit être âgé de 18 ans minimum au moment du recrutement et de 25 ans maximum.

Il est recruté par l’employeur conformément à l’article L.115-1 du code du travail et à la loi 92-675 du 17 juillet 1992 par un contrat de travail particulier pour lequel « l’employeur s’engage, outre le versement d’un salaire (…) à assurer à un jeune travailleur une formation professionnelle (…) dispensée pour partie en entreprise et pour partie en centre de formation » ; l’apprenti « s’oblige, en retour, en vue de sa formation, à travailler pour cet employeur, pendant la durée du contrat, et à suivre une formation dispensée en centre de formation d’apprentis et en entreprise ».

Les orientations générales du projet professionnel des apprentis

Le CFA ADAMSSE a pour mission première de préparer des apprenti(e)s à l'exercice professionnel. Les projets pédagogiques de l'ARIFTS visent à professionnaliser, qualifier, rendre compétents ceux qui s'inscrivent dans le parcours de formation, dans le cadre d’une convention passée avec l’Association Alternance, gestionnaire du CFA.

La motivation, la volonté de faire, le charisme, même s'ils sont nécessaires, ne suffisent pas à répondre à la demande sociale toujours en mouvement. L’apprenti(e) ne deviendra acteur professionnel de l’intervention sociale qu’en inscrivant son propre projet dans le cadre des missions et mandats qui seront les siens. Il œuvrera de ce fait à la transformation de la société vers plus de justice sociale, d’égalité des chances et de respect des différences, en veillant à adapter ses compétences aux besoins sociaux.

Back to top