Lire et écrire le social     

 

Prix de l'ouvrage 2015

 

Prix de l'Ecrit Social Ouvrage 2015 : La comédie humaine du travail

Le PRIX DE L'ECRIT SOCIAL OUVRAGE 2015 a été attribué à Danièle Linhart pour son ouvrage, "La comédie humaine du travail, De la déshumanisation taylorienne à la sur-humanisation managériale" publié aux éditions ERES.

La première chose que l’on apprend du livre de Danièle Linhart, c’est de ne pas considérer le travail comme il nous est donné à comprendre un peu partout. Le point de vue éclairé de la sociologue s’exerce dans ce texte avec une grande fluidité et un sens du récit certain. Pas de prose scientifique désincarnée ici, on suit les expériences, les observations qu’elle mène, avec curiosité, tension même parfois, quand elle se retrouve seule à défendre un propos combatif.  Il ne faut pas voir dans le travail contemporain, nous explique-t-elle,  un lieu déshumanisant, dans lequel on oublierait ce qu’est l’homme profondément. C’est bien au contraire sur ce ressort que reposent les stratégies de management moderne, elles jouent sur les aspects les plus profondément humains des individus, les plus vulnérables aussi, en les impliquant totalement dans leur travail, au lieu de leur permettre de s’exprimer, mais dans un registre seulement professionnel, où la personne n’est pas engagée toute entière et pour lequel des limites existent. Il est parfois même compliqué d’en convaincre les travailleurs eux-mêmes tant la domination du tout travail s’est répandue dans nos sociétés. En mettant « l’homme au cœur du modèle…/… on attend tout de lui », explique Danièle Linhart, et toute critique du système devient scandaleuse compte tenu de la situation socio-économique. « Les travailleurs français sont un handicap pour leurs employeurs » décrète un manageur. Ce que souhaite le management, c’est contraindre les employés à travailler selon les normes les plus rentables du point de vue de l’employeur. Pour ce faire, « les DRH misent sur l’aptitude au bonheur des individus et indiquent leur volonté de les aider sur cette voie ». Changements incessants, organisation inadaptée, la souffrance au travail survient quand la professionnalité des employés est mise à mal.  Retenons qu’au travail, la souffrance n’est pas partagée de la même manière par tout le monde. Restent aux individus leurs ressources, leurs modes d’adaptation.

La gestion contemporaine des salariés évolue depuis des années vers des modèles qui présentent, c’est le moins que l’on puisse dire, des travers inquiétants.

Carole Palierne, coordinatrice du Prix de l’Ecrit Social

 

 

Les partenaires du Prix de l'Ecrit Social

 

 Logo région Pays de la Loire  logo Maif Logo Uriopss Pays de la Loire   Logo Fnars